Le processus de fabrication d'une chaussure est très long. De la conception à la mise en boîte, environ six mois sont nécessaires. Et selon le modèle, il est possible de compter jusqu'à 120 étapes différentes.

LES ÉTAPES DE FABRICATION D'UNE CHAUSSURE

Les étapes de fabrication d'une chaussure de luxe PIERRE HARDYLes étapes de fabrication d'une chaussure de luxe PIERRE HARDY

 

Toutes les collections de chaussures PIERRE HARDY sont fabriquées dans nos ateliers en Europe : les chaussures à semelles en cuir en Italie et les baskets au Portugal.

Une fois les modèles dessinés et les matières choisies (le "processus créatif") par notre studio créatif parisien, les collections sont ainsi produites dans le respect d'un processus de fabrication exigeant.

La réalisation d'un soulier est composée de nombreuses étapes nécessitant une expertise et un savoir-faire uniques.

 

Les étapes de fabrication d'une chaussure de luxe PIERRE HARDYLes étapes de fabrication d'une chaussure de luxe PIERRE HARDY

LA "FORME"

 

C'est la base de toutes les chaussures ; elle définit l'ajustement d'un modèle et son confort. C'est la forme qui permet de réaliser la chaussure en 3D.

Anciennement en bois, et suite aux avancées technologiques, elle est désormais en plastique.

Nos formes ont été développées et affinées au fil des années. Notre parc de formes évolue avec le temps. C'est un atout précieux et le fondement de la fabrication d'une chaussure PIERRE HARDY.

 

Les étapes de fabrication d'une chaussure de luxe PIERRE HARDYLes étapes de fabrication d'une chaussure de luxe PIERRE HARDY

 

 

 

 

 

Les étapes de fabrication d'une chaussure de luxe PIERRE HARDYLes étapes de fabrication d'une chaussure de luxe PIERRE HARDY

LE PATRONNAGE

 

C'est la première étape du développement. Le patronnier/modéliste met le dessin en forme et réalise une "coquille", c’est-à-dire une réplique moulée sur la "forme" dans un plastique fin et rigide sur laquelle il pourra dessiner, mettre le dessin sur forme. C'est sur cette coquille qu’il va reprendre le dessin du designer et organiser la conception du patron de la chaussure. À cette étape seront définies toutes les informations techniques comme les coutures, les perforations…

Le rôle du modéliste est très important car c'est lui qui interprète les dessins des modèles. Il transforme les dessins en volumes et motifs. Avec les années et l'expérience, il connaît parfaitement les intentions et donne véritablement vie à "l'esthétique PIERRE HARDY".

 

Les étapes de fabrication d'une chaussure de luxe PIERRE HARDYLes étapes de fabrication d'une chaussure de luxe PIERRE HARDY

LA DÉCOUPE

 

Le patron est ensuite remis au coupeur.

La coupe est un travail de précision qui nécessite des mains expertes pour maximiser l'utilisation du cuir tout en maintenant un haut niveau de qualité. Les cuirs sont ainsi coupés à la main selon la méthode traditionnelle.

Les cuirs sélectionnés par le studio PIERRE HARDY sont inspectés dans les moindres détails et étudiés afin d'utiliser les meilleures pièces. Ces cuirs fournis par nos tanneries italiennes sont des matériaux naturels qui ont vécu et comportent donc des particularités telles que des rides ou cicatrices.

 

Les étapes de fabrication d'une chaussure de luxe PIERRE HARDYLes étapes de fabrication d'une chaussure de luxe PIERRE HARDY

L'ASSEMBLAGE

 

Piquage, montage, semelage... L'assemblage d'une chaussure nécessite de nombreuses opérations et consiste donc à assembler tous les composants nécessaires à la fabrication de la chaussure.

La future chaussure passe ainsi de main en main, de la couture de la tige à l'ajustement de la semelle et du talon.

C'est l'étape clé du processus de fabrication où
la chaussure prend vie ; la conclusion d'un travail minutieux de très haute qualité qui demande un savoir-faire particulier.

 

Les étapes de fabrication d'une chaussure de luxe PIERRE HARDYLes étapes de fabrication d'une chaussure de luxe PIERRE HARDY

LE "BICHONNAGE"

 

La dernière étape qui arrive au moment où la chaussure quitte la ligne de production est celle des finitions ou plus précisément, du "bichonnage".

Tous les petits détails sont inspectés et retravaillés si nécessaire (bords, coutures, doublures...) pour que tout soit impeccable.

Viennent enfin le laçage, le cirage, et finalement, la mise en boîte.

 

Les étapes de fabrication d'une chaussure de luxe PIERRE HARDYLes étapes de fabrication d'une chaussure de luxe PIERRE HARDY

Suivez ces liens pour en savoir plus sur : 

Le créateur >

Le processus créatif >

Les ateliers >