Logo V.C.ILogo V.C.I

LA SNEAKER

 


Lancées en 2006, PIERRE HARDY est l'une des premières marques à développer la basket de luxe. Souvent unisexes, elles sont conçues chaque saison avec minutie et grande attention, faisant, depuis près de 15 ans, partie intégrante de l'ADN PIERRE HARDY.


Victor Cruz pour V.C.IVictor Cruz pour V.C.I
Victor Cruz pour V.C.IVictor Cruz pour V.C.I

LA SNEAKER

 


Lancées en 2006, PIERRE HARDY est l'une des premières marques à développer la basket de luxe. Souvent unisexes, elles sont conçues chaque saison avec minutie et grande attention, faisant, depuis près de 15 ans, partie intégrante de l'ADN PIERRE HARDY.

 

Victor Cruz x Pierre HardyVictor Cruz x Pierre Hardy

SA CRÉATION

 


Son développement est plus long qu'une chaussure classique. La semelle nécessite un dessin en volume très précis, qui est ensuite imprimé en silicone 3D, puis recouvert de plâtre pour en couler le moule définitif en acier. Ce moule peut-être en plusieurs parties.

 

Ensuite, la forme du pied, qui varie selon la basket, est créée en bois puis en résine. En vient la tige, qui comporte souvent plus d'une vingtaine de pièces de différentes matières nobles et/ou techniques ainsi que des accessoires exclusifs.

Victor Cruz x Pierre HardyVictor Cruz x Pierre Hardy

SA CRÉATION

 


Son développement est plus long qu'une chaussure classique. La semelle nécessite un dessin en volume très précis, qui est ensuite imprimé en silicone 3D, puis recouvert de plâtre pour en couler le moule définitif en acier. Ce moule peut-être en plusieurs parties.

 

Ensuite, la forme du pied, qui varie selon la basket, est créée en bois puis en résine. En vient la tige, qui comporte souvent plus d'une vingtaine de pièces de différentes matières nobles et/ou techniques ainsi que des accessoires exclusifs.

 

« Tout est venu des spécialistes du sport, tels Nike et Adidas, qui ont introduits des nouvelles technologies, reprises dans un second temps par les créateurs. Je pense notamment aux tiges des baskets en maille tricot et à certains modèles multimatières. La plupart de ces développements avaient été guidés par des nécessités techniques liées à la pratique d'un sport en particulier. La mode s'est ensuite appuyée sur ces bases, allant jusqu'à mettre la fonction entre parenthèses et ne conserver que l'allure.  » — Capital.fr


Les sneakers PIERRE HARDY sont toutes doublées de cuir, la gomme des semelles est très résistante, et les finitions comme les oeillets ou embouts de lacets siglés sont développés avec soin.

 

« Les personnes qui préfèrent acquérir une apire de baskets PIERRE HARDY plutôt qu'un modèle d'un géant du sport recherchent une rareté, une édition à quelques centaines d'exemplaires plutôt qu'à des millions. Aussi, je cherche à proposer, d'une saison à l'autre, un contrepoint à la tendance générale.  » — Capital.fr

Victor Cruz x Pierre HardyVictor Cruz x Pierre Hardy

« Tout est venu des spécialistes du sport, tels Nike et Adidas, qui ont introduits des nouvelles technologies, reprises dans un second temps par les créateurs. Je pense notamment aux tiges des baskets en maille tricot et à certains modèles multimatières. La plupart de ces développements avaient été guidés par des nécessités techniques liées à la pratique d'un sport en particulier. La mode s'est ensuite appuyée sur ces bases, allant jusqu'à mettre la fonction entre parenthèses et ne conserver que l'allure.  » — Capital.fr


Les sneakers PIERRE HARDY sont toutes doublées de cuir, la gomme des semelles est très résistante, et les finitions comme les oeillets ou embouts de lacets siglés sont développés avec soin.

 

« Les personnes qui préfèrent acquérir une apire de baskets PIERRE HARDY plutôt qu'un modèle d'un géant du sport recherchent une rareté, une édition à quelques centaines d'exemplaires plutôt qu'à des millions. Aussi, je cherche à proposer, d'une saison à l'autre, un contrepoint à la tendance générale.  » — Capital.fr

Victor Cruz x Pierre HardyVictor Cruz x Pierre Hardy

1996 :  L’année où Cruz se passionne pour le Football – la V.C.I 1996 propose un patchwork de teintes sophistiquées, de matières et de motif camouflage ; s’ajoute à cela un marquage or de l’année correspondante.

2006 : La première saison de Cruz à l’université du Massachusetts - la V.C.I 2006 se décline en contraste de couleurs noir et argent ; le “2006” est incrusté en typographie numérique.

2012 : L’année où Cruz fait partie de l’équipe des Giants de New York, victorieuse au Super Bowl - la V.C.I 2012 incarne les couleurs de l’équipe des Giants : le rouge et le bleu contrastants avec le fond blanc optique. 

1996 :  L’année où Cruz se passionne pour le Football – la V.C.I 1996 propose un patchwork de teintes sophistiquées, de matières et de motif camouflage ; s’ajoute à cela un marquage or de l’année correspondante.

Victor Cruz avec les V.C.I 1996 BasketsVictor Cruz avec les V.C.I 1996 Baskets

2006 : La première saison de Cruz à l’université du Massachusetts - la V.C.I 2006 se décline en contraste de couleurs noir et argent ; le “2006” est incrusté en typographie numérique.

Victor Cruz avec les V.C.I 2006 BasketsVictor Cruz avec les V.C.I 2006 Baskets

2012 : L’année où Cruz fait partie de l’équipe des Giants de New York, victorieuse au Super Bowl - la V.C.I 2012 incarne les couleurs de l’équipe des Giants : le rouge et le bleu contrastants avec le fond blanc optique. 

Victor Cruz avec les V.C.I 2012 BasketsVictor Cruz avec les V.C.I 2012 Baskets
Victor Cruz avec les V.C.I 1996 BasketsVictor Cruz avec les V.C.I 1996 Baskets
V.C.I 2006 BasketsV.C.I 2006 Baskets
Victor Cruz avec les V.C.I 2012 BasketsVictor Cruz avec les V.C.I 2012 Baskets
Victor Cruz x Pierre HardyVictor Cruz x Pierre Hardy

« Nous avons choisi une construction de basket existante et l’avons accentué pour que son aspect devienne plus performant, voire olympique, commeune chaussure « super compétitive » . L'’esthetique a été poussé à son maximum pour rendre la VC1 la plus expressive que possible » explique Pierre Hardy.


« Avec Pierre, nous avons replongé dans les années charnière de ma vie et chacune des ces dates évoque un style. Chaque chaussure est forte de sens et ensemble elles racontent une histoire » ajoute Victor Cruz.

 

Victor Cruz x Pierre HardyVictor Cruz x Pierre Hardy

« Nous avons choisi une construction de basket existante et l’avons accentué pour que son aspect devienne plus performant, voire olympique, commeune chaussure « super compétitive » . L'’esthetique a été poussé à son maximum pour rendre la VC1 la plus expressive que possible » explique Pierre Hardy.

« Avec Pierre, nous avons replongé dans les années charnière de ma vie et chacune des ces dates évoque un style. Chaque chaussure est forte de sens et ensemble elles racontent une histoire » ajoute Victor Cruz.