Logo V.C.ILogo V.C.I

LA SNEAKER

 


Lancées en 2006, PIERRE HARDY est l'une des premières marques à avoir détouré une chaussure de sport en une pièce mode, d'avoir mixer les codes du sport avec le savoir-faire du luxe.

 

Créatives, innovantes, reconnaissables entre toutes, les baskets font partie intégrante de l'ADN de la maison.

Victor Cruz pour V.C.IVictor Cruz pour V.C.I
Victor Cruz pour V.C.IVictor Cruz pour V.C.I

LA SNEAKER

 

 

Lancées en 2006, PIERRE HARDY est l'une des premières marques à avoir détouré une chaussure de sport en une pièce mode, d'avoir mixer les codes du sport avec le savoir-faire du luxe.

 

Créatives, innovantes, reconnaissables entre toutes, les baskets font partie intégrante de l'ADN de la maison.

 

 

Victor Cruz x Pierre HardyVictor Cruz x Pierre Hardy

CRÉATION

 


" La basket permet d'utiliser un autre vocabulaire de création. Pour les hommes, cela a aussi permis d'introduire des matières qu'on n'utilisait pas du tout, des couleurs fortes, des motifs plus fun."

Les baskets sont devenues de vraies chaussures avec une créativité incroyable.

 

La marque, chaque saison, cherche à proposer des baskets à contrepoint de la tendance générale.

 

Pierre Hardy se plait à créer des baskets sur des constructions hybrides, inspirées de l'univers du sport du trekking et de la culture urbaine. Il réinvente ses classiques et en crée d'autres pour ne jamis cesser d'innover.

 

"J'ai ce fantasme du créatif total. Même si l'inspiration peut surgir de partout, ce dynamisme vers l'après, cet élan vers demain me fascine."

Victor Cruz x Pierre HardyVictor Cruz x Pierre Hardy

CRÉATION

 

 


" La basket permet d'utiliser un autre vocabulaire de création. Pour les hommes, cela a aussi permis d'introduire des matières qu'on n'utilisait pas du tout, des couleurs fortes, des motifs plus fun."

Les baskets sont devenues de vraies chaussures avec une créativité incroyable.

 

La marque, chaque saison, cherche à proposer des baskets à contrepoint de la tendance générale.

 

Pierre Hardy se plait à créer des baskets sur des constructions hybrides, inspirées de l'univers du sport du trekking et de la culture urbaine. Il réinvente ses classiques et en crée d'autres pour ne jamis cesser d'innover.

 

"J'ai ce fantasme du créatif total. Même si l'inspiration peut surgir de partout, ce dynamisme vers l'après, cet élan vers demain me fascine."

 

 

DÉVELOPPEMENT

 

 


" La basket est un vrai objet de design."

 

Pour une chaussure classique, la forme et la semelle ne varient pas beaucoup d'un modèle à l'autre, le matériau, souvent du cuir, est facile à travailler à la main.

 

Pour la basket, pour chaque nouveau modèle, il faut tout repenser à zéro. Son développment est un mélange d'extrême savoir-faire industriel et d'extrême artisanat. C'est un vrai objet de design, au même titre qu'une table.

 

Le temps de développement est aussi beaucoup plus long. La semelle nécessite un dessin en volume très précis, qui est ensuite digitalisé en volume. Après corrections, celui-ci est ensuite imprimé en silicone 3D, puis recouvert de plâtre, pour en couler le moule définitif en acier.

 

Ensuite, la forme du pied, qui varie selon la basket, est créée en en bois puis en résine. Enfin, vient la tige qui comporte souvent plus d'une vingtaine de pièces de différentes matières nobles et techniques ainsi que des accessoires exclusifs.

 

 

 

Victor Cruz x Pierre HardyVictor Cruz x Pierre Hardy
Victor Cruz x Pierre HardyVictor Cruz x Pierre Hardy

Les cuirs, les matières techniques des sneakers PIERRE HARDY sont sélectionnés chez les meilleurs fournisseurs italiens ou japonais.

 

Toutes les sneakers sont doublées de cuir, signe de qualité. La gomme des semelles est très résistante.

 

Les baskets PIERRE HARDY depuis leur lancement sont fabriqués en Europe, au Portugal dans l'une des meilleures usines de baskets de luxe. Innovante, elle respecte toutes les normes de qualité et de traçabilité.

 

La production est raisonnée, sans aucun surstock. Les baskets PIERRE HARDY sont éditées en petites quantités, souvent quelques centaines d'exemplaires par collection.

 

DÉVELOPPEMENT

 

 


" La basket est un vrai objet de design."

 

Pour une chaussure classique, la forme et la semelle ne varient pas beaucoup d'un modèle à l'autre, le matériau, souvent du cuir, est facile à travailler à la main.

 

Pour la basket, pour chaque nouveau modèle, il faut tout repenser à zéro. Son développment est un mélange d'extrême savoir-faire industriel et d'extrême artisanat. C'est un vrai objet de design, au même titre qu'une table.

 

Le temps de développement est aussi beaucoup plus long. La semelle nécessite un dessin en volume très précis, qui est ensuite digitalisé en volume. Après corrections, celui-ci est ensuite imprimé en silicone 3D, puis recouvert de plâtre, pour en couler le moule définitif en acier.

 

Ensuite, la forme du pied, qui varie selon la basket, est créée en en bois puis en résine. Enfin, vient la tige qui comporte souvent plus d'une vingtaine de pièces de différentes matières nobles et techniques ainsi que des accessoires exclusifs.

Victor Cruz x Pierre HardyVictor Cruz x Pierre Hardy
Victor Cruz x Pierre HardyVictor Cruz x Pierre Hardy

Les cuirs, les matières techniques des sneakers PIERRE HARDY sont sélectionnés chez les meilleurs fournisseurs italiens ou japonais.

 

Toutes les sneakers sont doublées de cuir, signe de qualité. La gomme des semelles est très résistante.

 

Les baskets PIERRE HARDY depuis leur lancement sont fabriqués en Europe, au Portugal dans l'une des meilleures usines de baskets de luxe. Innovante, elle respecte toutes les normes de qualité et de traçabilité.

 

La production est raisonnée, sans aucun surstock. Les baskets PIERRE HARDY sont éditées en petites quantités, souvent quelques centaines d'exemplaires par collection.

Les baskets 101 et 102 ont été les premiers modèles lancés ; puis la basket haute a été développé en modèle zippés, le modèle 112. Ces trois modèles low-tech revisitent l'esprit "campus" des sneakers Old School des années 80.

Les baskets 101 et 102 ont été les premiers modèles lancés ; puis la basket haute a été développé en modèle zippés, le modèle 112. Ces trois modèles low-tech revisitent l'esprit "campus" des sneakers Old School des années 80.

Victor Cruz avec les V.C.I 1996 BasketsVictor Cruz avec les V.C.I 1996 Baskets
V.C.I 2006 BasketsV.C.I 2006 Baskets
Victor Cruz avec les V.C.I 2012 BasketsVictor Cruz avec les V.C.I 2012 Baskets
Victor Cruz avec les V.C.I 1996 BasketsVictor Cruz avec les V.C.I 1996 Baskets
V.C.I 2006 BasketsV.C.I 2006 Baskets
Victor Cruz avec les V.C.I 2012 BasketsVictor Cruz avec les V.C.I 2012 Baskets
Victor Cruz x Pierre HardyVictor Cruz x Pierre Hardy

Depuis leur création, les baskets PIERRE HARDY sont des objets de collection et leur succès est amplifié par des déclinaisons saisonnières qui ne cessent de les réinventer.

 

En 2008, sont lancés les premiers modèles en édition limitée "Colorama". Puis ensuite, chaque saison un nouveau modèle ultra-looké est créé. "Discorama", inspirée du disco hybride des années 80 ou "Poworama" à l'esthétique comics-pop de Roy Lichtenstein.

 

Chaque basket collector renouvelle le champ des possibilités créatives autour du modèle iconique 101.

Victor Cruz x Pierre HardyVictor Cruz x Pierre Hardy

En 2012, apparaissent les "runners". À l'esthétique plus sportswear urbaine, elles optent pour un graphisme affûté. Elles sont rythmées d'aplats contrastés de matières techniques, métallisées ou brutes.

 

C'est en 2015, que le modèle "Slider" voit el jour. Ce modèle radical et minimaliste remplace les lacets par un large élastique.

Best-seller de la maison, il devient un iconique PIERRE HARDY et est ré-interprété chaque saison, avec des couleurs et matières inédites.

Victor Cruz x Pierre HardyVictor Cruz x Pierre Hardy

Depuis leur création, les baskets PIERRE HARDY sont des objets de collection et leur succès est amplifié par des déclinaisons saisonnières qui ne cessent de les réinventer.

 

En 2008, sont lancés les premiers modèles en édition limitée "Colorama". Puis ensuite, chaque saison un nouveau modèle ultra-looké est créé. "Discorama", inspirée du disco hybride des années 80 ou "Poworama" à l'esthétique comics-pop de Roy Lichtenstein.

 

Chaque basket collector renouvelle le champ des possibilités créatives autour du modèle iconique 101.

 

Victor Cruz x Pierre HardyVictor Cruz x Pierre Hardy

En 2012, apparaissent les "runners". À l'esthétique plus sportswear urbaine, elles optent pour un graphisme affûté. Elles sont rythmées d'aplats contrastés de matières techniques, métallisées ou brutes.

 

C'est en 2015, que le modèle "Slider" voit el jour. Ce modèle radical et minimaliste remplace les lacets par un large élastique.

Best-seller de la maison, il devient un iconique PIERRE HARDY et est ré-interprété chaque saison, avec des couleurs et matières inédites.

En 2016, une nouvelle silhouette plus sophistiquée fait son apparition : la Trek Comet. Basket hybride et ultra technique, elle est montée sur une semelle gomme blanche moulée d'un motif "trois Cubes Perspectives". Disponible toutes les saisons dans des tons soit monochromes ou multicolores, la Trek Comet s'impose comme une pièce essentielle au vestiaire mixte PIERRE HARDY.

Victor Cruz x Pierre HardyVictor Cruz x Pierre Hardy

En 2016, une nouvelle silhouette plus sophistiquée fait son apparition : la Trek Comet. Basket hybride et ultra technique, elle est montée sur une semelle gomme blanche moulée d'un motif "trois Cubes Perspectives". Disponible toutes les saisons dans des tons soit monochromes ou multicolores, la Trek Comet s'impose comme une pièce essentielle au vestiaire mixte PIERRE HARDY.

Victor Cruz x Pierre HardyVictor Cruz x Pierre Hardy
Victor Cruz x Pierre HardyVictor Cruz x Pierre Hardy

Depuis, plusieurs nouvelles silhouettes apparaissent au gré des saisons : la VIBE se dessine comme une construction rythmée aux airs de vibration musicale ; la STREET LIFE, campée sur une semelle en gomme 3D, s'ôte d'une ligne épurée et intemporelle ; la VISION associe les courbes fluides à la géométrie de ses empiècements surpiqués et enfin, la TC LIGHT offre une silhouette légère et fine contrastant avec sa semelle tout-terrain.

Victor Cruz x Pierre HardyVictor Cruz x Pierre Hardy

Depuis, plusieurs nouvelles silhouettes apparaissent au gré des saisons : la VIBE se dessine comme une construction rythmée aux airs de vibration musicale ; la STREET LIFE, campée sur une semelle en gomme 3D, s'ôte d'une ligne épurée et intemporelle ; la VISION associe les courbes fluides à la géométrie de ses empiècements surpiqués et enfin, la TC LIGHT offre une silhouette légère et fine contrastant avec sa semelle tout-terrain.